Islam / Christianisme, si différents (F Jourdan, prêtre islamologue)

L’islam n’est pas un christianisme oriental.

Il y a un mythe qui consiste à croire qu’il n’existe en réalité qu’une seule religion. Les différences entre les religions que nous observons ne seraient que les déclinaisons culturelles d’une seule et unique religion. Or lorsque l’on regarde les religions d’un peu plus près, on constate que ces différences, loin d’être un simple verni culturel sont tout à fait structurantes.

Chaque religion possède une cohérence qui lui est propre : la Bible n’est pas pour les chrétiens ce qu’est le Coran pour les musulmans. Il ne suffit pas de croire en Dieu pour croire au même Dieu. Ces différences impliquent un regard sur l’homme, sur l’histoire, sur les non-croyants spécifique à chaque religion.

Dans cette épître, à travers leur relation à la Loi divine, à la façon dont elles définissent la sainteté et à leur rapport au politique, François Jourdan (prêtre islamologue) restitue, sans langue de bois, ces cohérences structurellement différentes qui existent entre le christianisme et l’islam.

Newsletter, abonnez-vous !

  • Soyez averti de la publication des prochaines épîtres.
  • Télécharger gratuitement au format pdf le contenu des vidéos.
  • Un lien de désabonnement est présent dans chaque e-mail envoyé.

Islam et christianisme, comprendre les différences de fond (François Jourdan)

Islam et Christianisme, comprendre les différences de fond a été publié en 2015. Il reprend les deux livres précédents de François Jourdan : La Bible face au Coran et Dieu des chrétiens et Dieu des musulmans.

“Dans la société laïcisée qui est la nôtre, on se contente d’aborder l’islam et les autres religions par le biais historique et sociologique. Or, ces disciplines, si nécessaires et précieuses qu’elles soient, ne prennent pas en considération le contenu des religions mais leur aspect extérieur. On peut pousser les études pendant des années dans ces domaines sans avoir compris en profondeur les religions en question, ni ce qu’il y a véritablement dans l’esprit du croyant. Comme le disait le père Jacques Jomier, islamologue éminent : Est-il possible de parler des religions en écartant le problème central, à savoir ce qu’elles sont ?”

François Jourdan

François Jourdan est prêtre eudiste, islamologue, docteur en théologie, en histoire des religions et en anthropologie religieuse. Il a longtemps été délégué du diocèse de Paris pour les relations avec l’islam. Professeur des universités, il a enseigné à l’Institut pontifical d’études arabes et islamiques (Rome), ainsi qu’à l’Institut catholique et à l’École cathédrale de Paris.

Tous les livres de François Jourdan*

* Amazon nous reverse 5% de ses bénéfices sans augmenter le prix de l’article. Merci pour votre soutien !

VOUS TROUVEZ CETTE ÉPÎTRE INTÉRESSANTE, NE LA GARDEZ PAS POUR VOUS, PARTAGEZ-LA …

Sommaire de la vidéo

1’00 – Les monothéismes et la Loi divine

Moïse est, pour les juifs et les chrétiens le premier et le plus grand des prophètes, c’est lui que Dieu a choisi pour donner aux hommes la Loi dont le cœur est constitué des 10 commandements. Cette Loi se décline selon 613 commandements qui légifèrent dans tous les aspects de la vie, qu’il s’agisse de la relation à Dieu, de l’alimentation, des contrats de mariages etc… La Première Alliance est fondée sur le respect de cette Loi.

Jésus ouvre une nouvelle Alliance, une nouvelle manière d’être croyant, ou la relation à Dieu n’est plus liée au respect d’un code, d’une Loi, mais à l’amour de Dieu et du prochain.

L’islam renoue avec le légalisme. Islam vient du mot aslama qui signifie soumission, soumission à Dieu, soumission à la Loi. Il ne s’agit plus des 613 commandements mais de la loi islamique, la charia.

4’50 – Être saint dans le christianisme et l’islam

Être saint dans le christianisme, c’est se laisser habiter par un Dieu amour, c’est aimer comme Dieu aime selon la phrase du Christ : “C’est ici mon commandement : aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.”

Étymologiquement, islam signifie soumission. Être saint dans l’islam, c’est se soumettre à la Loi divine, c’est ne pas manger de porc, faire les 5 prières quotidiennes, pratiquer le ramadan etc…etc…

8’20 – Religions et politique

L’islam n’est pas une religion au sens où nous l’entendons, Mahomet était à la fois un chef religieux, militaire et politique. L’islam est un modèle de société, la Loi divine présente dans le Coran et détaillée dans le Hadith légifère dans tous les domaines : religieux, économique, social ou politique.
Au contraire, le Christ a séparé le religieux et le politique (rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu). On retrouve d’ailleurs dans les épîtres plusieurs versets qui appellent les chrétiens à obéir au pouvoir politique romain en place.
Pour le dire autrement, dans le christianisme, il y a toujours eu un pape et un roi, dans l’islam le Calife est à la fois le pape et le roi.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *