La Bible face au Coran (F Jourdan, prêtre islamologue)

Prêtre théologien et islamologue, François Jourdan reprend de manière claire et sans langue de bois les différences structurantes entre la Bible et le Coran. Bible n’est pas pour les chrétiens ce qu’est le Coran pour les musulmans !

Newsletter, abonnez-vous !

  • Soyez averti de la publication des prochaines épîtres.
  • Télécharger gratuitement au format pdf le contenu des vidéos.
  • Un lien de désabonnement est présent dans chaque e-mail envoyé.

Islam et christianisme

Islam et Christianisme, comprendre les différences de fond a été publié en 2015. Il reprend les deux livres précédents de François Jourdan : La Bible face au Coran et Dieu des chrétiens, Dieu des musulmans.

Livre de François Jourdan

La Bible face au Coran

“Il faudrait que l’on arrête de se croire autorisé, sous prétexte qu’il faut dialoguer, à le faire n’importe comment, fût-ce avec la couverture facile de la gentillesse et de l’empathie au détriment de la vérité qui n’honore pas l’amour du prochain musulman que l’on prétend avoir.” François Jourdan

un livre de François Jourdan

Dieu des chrétiens, Dieu des musulmans

“Dans la société laïcisée qu’est la nôtre, on se contente d’aborder l’islam et les autres religions par le biais historique et sociologique. Or, ces disciplines, si nécessaires et précieuses qu’elles soient, ne prennent pas en considération le contenu des religions mais seulement leur aspect extérieur…” François Jourdan

Un Livre de François Jourdan

François Jourdan

François Jourdan est prêtre eudiste, islamologue, docteur en théologie, en histoire des religions et en anthropologie religieuse. Il a longtemps été délégué du diocèse de Paris pour les relations avec l’islam. Professeur des universités, il a enseigné à l’Institut pontifical d’études arabes et islamiques (Rome), ainsi qu’à l’Institut catholique et à l’École cathédrale de Paris.

* Amazon nous reverse 5% de ses bénéfices sans augmenter le prix de l’article. Merci pour votre soutien !

VOUS TROUVEZ CETTE ÉPÎTRE INTÉRESSANTE, NE LA GARDEZ PAS POUR VOUS, PARTAGEZ-LA …

Sommaire de la vidéo

1’00 – La Bible et le Coran dans l’Histoire

La révélation biblique s’étend sur 15 siècles, la révélation coranique sur 22 ans.

La révélation biblique commence avec Abraham (premier personnage historiquement identifiable). Elle est historique, les événements qui y sont mentionnés à partir d’Abraham tel que Moïse, Salomon, David, la déportation à Babylone … ont une réalité tout à fait historique.

Si la Bible s’est constituée au fur et à mesure des événements qu’elle relate, le Coran est une relecture à posteriori du passé. Par exemple lorsque le Coran, rédigé au VIIe siècle, indique qu’Abraham qui a vécu deux mille ans plus tôt est allé à la Mecque c’est absolument invérifiable, aucune autre source ne mentionne cela.

4’50 – Le Livre Mère

> Texte inspiré & dictée céleste

Pour les chrétiens la Bible a été rédigée par des hommes habités par Dieu. La part humaine est active dans la rédaction du texte. On retrouve dans la Bible le livre d’Amos, d’Esaïe, l’évangile de Luc, les lettres de Paul etc… chacun écrit dans un style littéraire qui lui est propre, avec ses mots. Les hommes et Dieu sont coauteurs de la Bible. Le texte est le fruit d’une Alliance humano-divine, il est inspiré par Dieu mis en forme par les hommes.

Pour les musulmans le Coran est directement dicté par l’ange Gabriel. Il y a un Livre céleste, co-éternel à Dieu, que l’ange aurait lu puis dicté à Mahomet, c’est le livre Mère. Autrement dit Mahomet n’est pas l’auteur du texte qu’il dicte à ses compagnons. Le Coran est une dictée céleste jusque dans sa forme.

> Deux perceptions opposées de l’histoire humaine

Pour les musulmans l’ange a déjà dicté le livre à d’autres personnes avant Mahomet, dont Adam, Abraham, Jésus… mais ces livres ont à chaque fois été déformés par les hommes qui se les ont transmis. Autrement dit l’ange a descendu une “copie” du livre Mère sur Adam, puis les hommes qui se l’ont transmis ont déformé son contenu. L’ange a alors redescendu une autre “copie” du livre Mère sur Abraham, puis le livre a à nouveau été déformé, etc… etc… jusqu’à Mahomet qui a reçu une dernière fois le livre.

Si, du côté chrétien l’histoire humaine est vue comme positive, comme le creuset de la révélation, comme l’approfondissement progressif de notre relation à Dieu, du côté musulman l’histoire humaine est l’histoire de la déformation à de multiples reprises d’un texte originellement pur. L’homme ne peut que déformer la révélation, il ne peut en aucun cas en être un médiateur actif.

> La critique historique en opposition avec la théologie musulmane

La critique historique moderne nous montre que la Bible et le Coran ont fait l’objet d’un travail rédactionnel humain, que des passages ont été retirés, d’autres modifiés… Si pour les chrétiens cela ne pose pas de problème car cette maturation se fait dans le cadre de la part active de l’homme dans la révélation ; du côté musulman c’est inacceptable car cela signifie que le livre n’est plus strictement celui qui a été dicté par l’ange et donc qu’il a lui aussi été déformé par les hommes.

8’20 – Alliance et soumission

Dans la Bible Dieu fait Alliance avec les hommes, cette Alliance va jusque dans la production du texte dont Dieu et l’Homme sont co-auteurs sur près de 15 siècles. L’homme est invité à se laisser habiter par Dieu.

Dans l’Islam l’Homme n’est jamais co-auteur, Dieu n’habite pas l’Homme, il existe un abîme infranchissable entre le créateur et la créature. La relation entre l’homme et Dieu est une relation de soumission, de soumission à la Loi, la charia qui dicte à l’homme la manière dont il doit se comporter (manger, se vêtir, prier …). D’ailleurs Islam vient du mot aslama qui signifie soumission.

18’29 – Le soufisme au seuil de l’Alliance

Comme l’explique François Jourdan, le soufisme tend vers la communion avec Dieu mais se trouve doctrinalement bloqué et tenu de rester dans un mode de soumission.

20’03 – Dieu est amour ?

Dans le Nouveau Testament Dieu est dit amour, et la vie du Christ en témoigne. Dans l’islam, même si certains soufis le proclament Amour ne fait pas partie des 99 noms de Dieu. Dieu n’est jamais dit amour, et ce n’est pas l’image qui ressort du Dieu du Coran.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *