Miracles et apparitions de Marie (Pierre Barnerias, journaliste)

“Ce sont des miracles hallucinants qui défient la science (…) Ce que je n’arrive pas à comprendre c’est pourquoi la presse, qui aime l’extraordinaire, ne s’est jamais intéressée à ces phénomènes” Pierre Barnerias, journaliste, après 4 ans d’enquête sur les miracles et les apparitions de la Vierge Marie.

M et le 3ème secret – Pierre Barnerias

Marie et le 3ème secret de Fatima

4 ans d’enquête, un tournage dans 15 pays sur les miracles et les apparitions de la Vierge Marie.

La bande annonce :

Pierre Barnerias

Journaliste, il a travaillé pour Ouest France, TF1, LCI, France 3, France 2, France 5, M6, Europe 1, RTL 2. En 1998, il crée sa propre agence de presse. Il enseigne dans les grandes écoles de journalisme. En 2010, après avoir produit son premier documentaire long-métrage pour le cinéma, il crée une structure destinée à la production de documentaires pour le cinéma, TPROD.

* Lorsque vous passez par ce lien, Amazon nous reverse 5% de ses bénéfices sans augmenter le prix de l’article. Merci pour votre soutien !

Sommaire de la vidéo (entretien avec Pierre Barnerias)

1’37 – Les guérisons de Lourdes

Suite à de très nombreuses déclarations de guérisons, l’Église catholique met en place, en 1884, une structure pour examiner les déclarations. Cette structure est notamment composée de deux bureaux médicaux : celui de Lourdes puis, si ce dernier valide que la guérison est médicalement inexplicable, le dossier est transféré à un bureau médical international. Chacun des bureaux est composé de plusieurs médecins aux spécialités diverses.

Depuis la mise en place de cette structure, 7000 dossiers de guérisons ont été présentés.

Les critères de base examinés par les deux bureaux médicaux sont les suivants :

  • la maladie doit avoir été elle-même authentifiée et le diagnostic confirmé préalablement à la supposée guérison ;
  • le pronostic doit être totalement clair pour les médecins (y compris quand il s’agit de lésions à caractère permanent ou d’un pronostic de décès);
  • la guérison doit être complète, immédiate, sans convalescence, définitive et sans rechute ;
  • aucun des traitements ne peut être considéré comme la cause de la guérison, ni y avoir contribué.

4’35 – Les apparitions de la Vierge Marie à Garabandal

L’Église catholique reste très prudente sur les miracles et les apparitions mariales. Sur 21 000 apparitions de la Vierge Marie recensées depuis l’an mille, il n’y a en a qu’une quinzaine qui ont été officiellement reconnues par l’Église catholique. Cela ne signifie pas que l’Église nie l’existence des autres apparitions, mais simplement qu’elle estime ne pas disposer d’assez d’éléments, de preuves tangibles, pour officiellement les reconnaitre.

Les apparitions de Garabandal font partie des apparitions qui n’ont pas été officiellement reconnues par l’Église.

La Vierge Marie est apparue dans le village de Garabandal entre le 2 juillet 1961 et le 13 novembre 1965 près de 2000 fois à quatre jeunes adolescentes. A chaque apparition, les quatre filles entraient en extases. Ces extases furent vues, photographiées et filmées par de nombreux témoins dont certains médecins. Lors des extases, de nombreux événements spectaculaires eurent lieu : chute violente des filles en avant ou en arrière sur les genoux ou sur la tête contre des pierres et absence de marques, déplacements très rapides en marche arrière la tête en l’air , légères lévitations, impossibilité de soulever les filles, ou encore dans la nuit du 19 juillet 1962, une apparition d’hostie dans la bouche de l’une d’entre elle qui a été vue et photographiée par de nombreux témoins etc… etc…

9’25 – Le miracle de Guadalupe

Le 9 décembre 1531, sur la colline de Tepeyac (Mexique), Marie « éblouissante de lumière » apparaît à Juan Diego Cuauhtlatoatzin, baptisé depuis peu.

Sur son vêtement une image de Marie se trouve alors peinte de manières mystérieuses. Elle est aujourd’hui exposée.

Après près de 500 ans cette image est parfaitement conservée alors que ce vêtement de pauvre fait en fibres de cactus aurait dû se détériorer rapidement. En 1788, une copie fut exécutée sur le même tissu, exposée au même endroit, elle fût ruinée après seulement huit ans par l’air chaud et humide du climat environnant.

En 1936 le chimiste Richard Kuhn examina deux fils colorés du tissu, la nature des pigments serait pour lui une énigme, ils ne seraient ni d’origine animale, ni végétale, ni minérale.

En 1951, le photographe José Carlos Salinas Chavez déclare que dans les deux pupilles des yeux de la Vierge Marie, fortement agrandies, on voit le reflet de la tête de Juan Diego. En 1977, l’ingénieur José Aste Tonsmann agrandit 2500 fois les pupilles de la Vierge Marie à l’ordinateur et confirma les déclarations de 1951.

En 1979, Philip Serna Callahan fait une série de photographies infrarouges. Il découvre que l’image conserve sans aucune explication la température du corps humain oscillant entre 36,6 et 37 °C.

15’28 – Les apparitions de la Vierge Marie à Fatima

Du 13 mai au 13 octobre 1917 la Vierge Marie apparaît 6 fois à 3 enfants. Marie révèlera 3 secrets aux “voyants”. A chaque apparition, de plus en plus de monde accompagne les enfants.

Marie a dit aux voyants que le 13 octobre, elle ferait un miracle que tout le monde pourrait voir. C’est une foule de 50 000 personnes qui s’est déplacée. Avelino de Almeida, journaliste anticlérical et rédacteur en chef du quotidien de Lisbonne 0 Seculo, est présent. Il avait publié le matin même dans son journal un article ironique. Mais le soir après avoir assisté au miracle il rédige un nouvel article qui n’est plus du tout ironique. Lorsque la foule s’amassa, il pleuvait des ocres, la pluie s’arrêta soudainement et les nuages se dispersèrent. Il décrit que le soleil prit alors une couleur argentée et qu’il se mit à se déplacer brusquement dans le ciel, faisant peur à la foule. Cet article, publié dans le Seculo du lundi 15 octobre, fit sensation dans tout le pays, et attira à son auteur les vifs reproches des libres-penseurs.

21’25 – Le miracle de Lanciano

Au XIIIème siècle, lors d’une messe, une hostie se transforme en chair humaine. Cette hostie est transférée dans l’église de Saint François en Piazza Plebiscito où elle est exposée dans une reliquaire. En 1970, 1971 puis en 1981 l’hostie est analysée par des scientifiques qui concluent, d’une part, qu’il s’agit bien de chair et de sang humain, mais en plus qu’ils ne se dégradent pas, qu’ils ont traversé les siècles sans se décomposer.

22’42 – Le 3ème secret de Fatima et les hommes politiques

Pierre Barnerias, suite à son enquête, est convaincu que Kennedy et Kroutchef ont eu connaissance du 3ème secret de Fatima, et que cela a permis d’éviter l’escalade nucléaire.

23’42 – Le miracle d’Akita

Au Japon, en 1973, une religieuse atteinte de surdité va avoir des apparitions de la Vierge Marie. Elle va aussi être stigmatisée, et enfin va miraculeusement guérir de sa surdité. Des examens médicaux ont attesté de sa surdité puis de sa disparition soudaine et miraculeuse.

24’50 – Conclusion

Pierre Barnerias conclut sur la “piste mariale” ce qu’il a découvert et les questions que cela soulève…

 

VOUS TROUVEZ CETTE ÉPÎTRE INTÉRESSANTE, NE LA GARDEZ PAS POUR VOUS, PARTAGEZ-LA …

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *