La Discipline Positive – Éduquer autrement (Chantal Bourges)

La résolution de conflit, les objectifs mirages, le temps d’échange en famille, les livres … Vous saurez tout sur la Discipline Positive !

Entretien avec Chantal Bourges, formatrice en Discipline Positive mère de cinq enfants, sur ce nouvel élan éducatif.

Newsletter, abonnez-vous !

  • Soyez averti de la publication des prochaines épîtres.
  • Télécharger gratuitement au format pdf le contenu des vidéos.
  • Un lien de désabonnement est présent dans chaque e-mail envoyé.

* Amazon nous reverse 5% de ses bénéfices sans augmenter le prix de l’article. Merci pour votre soutien !

La Discipline Positive, effet de mode ou changement de paradigme ?

Ma mère me racontait que lorsqu’elle était enfant, à table, seuls les adultes pouvaient prendre la parole ; les enfants prenaient leurs repas en silence. Elle me citait cette expression : “Les enfants ne parlent qu’à leur tour, et leur tour ne vient jamais.”

Aujourd’hui lorsque nous déjeunons en famille (ma femme, mes trois enfants et moi), c’est précisément l’inverse : “Les adultes parlent à leur tour, et leur tour ne vient jamais ! ” Chaque repas est un joyeux chaos où les adultes se bornent à gérer le temps de parole entre les enfants.

On se trouve alors pris parfois d’une certaine nostalgie en imaginant ces enfants des années 50 qui obéissaient à leurs parents, respectaient leurs professeurs, ne tenaient pas tête aux adultes…

Mais que s’est-il donc passé en l’espace de deux générations ?!  Qui a transformé les anges des années 50 en petits diablotins ? A qui la faute ? A nous, les parents, c’est en tout cas ce que nous pensons souvent. Nous les héritiers qu’on le veuille ou non de 68. Nous qui engendrons des enfants rois, des générations X, Y, Z… toutes pires les unes que les autres.

Alfred Adler, psychiatre autrichien, est à l’origine de la Discipline Positive. Ses travaux nous invitent à poser un autre regard sur cette évolution : un enfant apprend à devenir adulte en imitant les adultes autour de lui. Au-delà de l’éducation explicite que ses parents lui donnent, il va prendre pour modèle la relation que ses parents ont entre eux, la façon de se comporter de son institutrice, la manière d’être des personnages des dessins animés qu’il regarde. Ainsi, si les enfants ont changé ce n’est pas que l’éducation des parents qui est en cause, mais c’est le changement de l’ensemble de la société dans laquelle ils grandissent.

Dans les années 50 les enfants avaient sous leurs yeux un exemple de soumission : celui de leur mère vis-à-vis de leur père. Leur père était lui-même soumis à son patron. Ses parents avaient un respect presque sacré pour l’instituteur ou pour le médecin. C’est ce type de relations très hiérarchiques que l’enfant reproduisait naturellement par imitation de son environnement. Ce monde n’existe plus.

Aujourd’hui un enfant vit dans un monde où l’on revendique l’égalité homme/femme, l’égalité des minorités, dans un monde où l’instituteur est descendu de son estrade pour devenir un animateur…

La Belle au bois dormant - Disney - 1959

En 1959, Disney réalisait La Belle au bois dormant : une princesse plongée dans un sommeil maléfique qui ne prit fin qu’avec le baiser de son prince charmant… ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants.

La Reine des neiges - Disney - 2013

Deux générations plus tard, en 2012 Disney réalisait Rebelle, une princesse qui refuse de se marier avec les prétendants que lui désignent ses parents. En 2013 Disney réalisait La reine des neiges, dont le tube planétaire est « Libérée délivrée ». Libérée de quoi ? De l’éducation de ses parents qui lui interdisaient de faire usage de ses pouvoirs.

Les temps changent…

Nos enfants imitent ceux qui les entourent, et comme eux ils revendiquent l’égalité, la liberté, et ça dès le plus jeune âge. Je me souviens encore de mon fils lorsqu’il avait à peine trois ans, réclamant d’avoir autant de frites que moi dans son assiette alors que je pesais quatre fois son poids.

La Discipline Positive est une réponse à ce changement de société. Elle a pour ambition de permettre aux enfants d’aujourd’hui de devenir des adultes épanouis, autonomes et responsables. Elle nous fournit des clés, des outils concrets ainsi qu’une méthode d’apprentissage ni permissive, ni punitive, dans un cadre à la fois ferme et bienveillant.

Ferme pour respecter le monde de l’adulte, et bienveillant pour respecter celui de l’enfant.

Pour avoir testé certains outils de la Discipline Positive, je peux témoigner que cette méthode contribue grandement à créer une atmosphère familiale plus apaisée et à établir une véritable relation entre parents et enfants, une relation qui ne se résume pas à un bras de fer pour savoir qui a le pouvoir.

Dans cette vidéo, Chantal Bourges, formatrice en Discipline Positive, nous introduit à ce nouvel élan éducatif.

Thomas

VOUS TROUVEZ CETTE ÉPÎTRE INTÉRESSANTE, NE LA GARDEZ PAS POUR VOUS, PARTAGEZ-LA …

Sommaire de la vidéo

1’41 – Éducation traditionnelle & Discipline Positive

La Discipline Positive recherche derrière le comportement inapproprié d’un enfant « l’objectif mirage » de l’enfant. Pourquoi cet enfant tire les cheveux de sa sœur, qu’est ce qui ce cache derrière ce comportement ? La Discipline Positive propose une méthode permettant de comprendre la nature de ces objectifs mirages. Elle permet de répondre non pas seulement aux comportements inappropriés (aux conséquences), mais aux objectifs mirages qui génèrent ces comportements inappropriés (aux causes).

2’35 – De la punition à l’éducation

Dans l’éducation traditionnelle l’autorité est verticale : si l’enfant obéit il reçoit des parents une récompense, si il désobéit il reçoit une punition. Il a au dessus de lui un gendarme qui dicte ce qu’il doit faire ou ne pas faire.
Dans la Discipline Positive, il n’y a plus ce système de punition/récompense. Lorsque l’enfant fait une bêtise, ses parents recherchent « l’objectif mirage » qui se cache derrière le comportement inapproprié. Ils réfléchissent avec l’enfant à ce qu’il faut mettre en place pour éviter que cela se reproduise. L’enfant collabore à sa propre éducation. Il comprend en quoi ce qu’il a fait pénalise le bon fonctionnement du groupe et apporte des solutions pour éviter que cela ne se reproduise. La Discipline Positive responsabilise l’enfant.

7’49 – La Discipline Positive, le livre ; plus d’un million d’exemplaires vendus

Le Livre de Jane Nelsen « La Discipline Positive » constitue un véritable outil de travail. Il est constitué de onze chapitres. Chaque chapitre explique un principe éducatif qu’il décline sur des exemples réels. À la fin de chaque chapitre une fiche de synthèse reprend les points à retenir.

9’55 – Le temps d’échange en famille

Dans la Discipline Positive « le temps d’échange en famille » constitue un mode de gouvernance familiale auquel tous les membres de la famille participent.

14’38 – La Discipline Positive pour les adolescents, le livre

« La Discipline Positive pour les adolescents » décline les outils de la Discipline Positive pour cette tranche d’âge si particulière que constitue l’adolescence…

Le modèle du Cerveau dans la main de Daniel Siegel

Le modèle du Cerveau dans la main de Daniel Siegel, démonstration faite par Nadine Gaudin formatrice en Discipline Positive :

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *