Les sacrements, comment ça marche ? Baptême, confirmation, mariage…

Baptême, confirmation, mariage… les sacrements ne se résument pas à des rituels de bénédictions. Ils constituent un élément tout à fait fondamental de la théologie catholique. L’objet de cette épître est d’en comprendre les différentes facettes.

Newsletter, abonnez-vous !

  • Soyez averti de la publication des prochaines épîtres.
  • Télécharger gratuitement au format pdf le contenu des vidéos.
  • Un lien de désabonnement est présent dans chaque e-mail envoyé.

Sommaire de la vidéo

0’00 – Sept sacrements

L’Église catholique propose sept sacrements : le baptême, la confirmation, l’eucharistie, la réconciliation, le mariage, l’ordination et l’onction des malades.

1’28 – Un sacrement, c’est quoi ?

Le catéchisme de l’Église catholique propose la définition suivante : “Les sacrements sont des signes efficaces de la grâce”. Qu’est-ce que ça veut dire? Pour le comprendre nous allons faire un parallèle entre un sacrement et un traité. Nous prendrons de manière un peu arbitraire le baptême et le traité fondamental signé entre la RFA et la RDA en 1972.

6’05 – Du Sacrement aux sacrements

Dans le christianisme, le Sacrement avec un “S” majuscule, c’est le Christ. Dieu est invisible, le Christ est, dans l’Histoire, le signe visible d’un Dieu Amour.

Les sept sacrements (baptême, confirmation, eucharistie, réconciliation, mariage, ordination, onction des malades) sont le prolongement dans l’espace et le temps du Sacrement qu’est Jésus. Jésus agissait il y a deux mille ans sur les chemins de Galilée ; aujourd’hui il agit à travers les sacrements. Les sacrements rendent effective la présence du Christ dans l’Église afin que l’Église deviennent elle-même sacrement pour le monde.

Comme l’écrit Saint Paul, l’Église est le corps du Christ, elle est le Christ aujourd’hui. Sans l’Église le christianisme serait enseigné comme l’égyptologie, dans les livres d’histoire. Elle est le signe visible du passage du Christ dans notre Histoire, elle est le signe visible d’un Dieu amour. Elle est, elle doit être le sacrement du Sacrement qu’est Jésus.

VOUS TROUVEZ CETTE ÉPÎTRE INTÉRESSANTE, NE LA GARDEZ PAS POUR VOUS, PARTAGEZ-LA …

Les sacrements : sept clefs pour la vie

Christian Salenson (prêtre, théologien) reprend dans ce livre chacun des sept sacrements (baptême, confirmation, eucharistie, réconciliation, mariage, ordination, onction des malades). Il montre que les sacrements, loin d’être des formules magiques d’un autre âge que l’on plaquerait de manière artificielle sur nos vies, ressaisissent au contraire, lorsqu’on en comprend le sens, l’essentiel de nos vie et leur donne leur dimension sacrée.

Il reprend dans ce livre le sens spécifique de chacun des sacrements sans entrer dans le formalisme des rituels.

“Ils sont nombreux, ceux pour qui les rites sacramentels ne disent rien. Ils ont l’impression d’un déroulement programmé, monotone, voire d’un autre âge. N’est-ce pas pourtant par des rites et par des symboles que, dans la vie, nous exprimons ce qui nous est le plus cher ou le plus délicat à dire? N’avons-nous pas recours aux symboles là où les mots font faillite? Pourrais-je exprimer ma tristesse sans le langage du corps? Pourrais-je dire ma tendresse sans prendre dans mes bras, embrasser et étreindre cet être cher? Pourquoi donc les rites et les symboles si riches et si utiles dans la vie seraient-ils frappés de non-sens et ne parleraient-ils plus ?”

Christian Salenson

Prêtre du diocèse de Nîmes, directeur de l’Institut de sciences et théologie des religions de l’Institut catholique de la Méditerranée.

Les sacrements expliqués aux enfants

Mission Thérésienne édite trois revues. Chaque revue s’adresse à une tranche d’âge particulière. Plus que de simples numéros de magazine, chaque numéro constitue un véritable petit livret. Simple, pédagogique, avec de très beaux dessins, chacune des revues a consacré un numéro aux sept sacrements.

aux 3-5 ans

(Petit Berger N°84)

Petit berger - les 7 sacrements

aux 6-9 ans

(Cinq pains deux poissons N°113)

Cinq pains deux poissons - Les 7 sacrements

aux 10-15 ans

(Vianney N°113)

Vianney - Les 7 sacrements

Mission Thérésienne

Sainte Thérèse de Lisieux est une carmélite française morte à 24 ans en 1897. Elle va avoir un rayonnement considérable notamment suite à la publication posthume de ses œuvres. Elle sera canonisée dès 1925 et déclarée docteur de l’Église (saint au rayonnement exceptionnel) en 1997 par Jean-Paul II. Il n’y a eu que 36 personnes nommées docteur de l’Église en deux millénaires.

Créée en France en 1975, la Mission Thérésienne est actuellement présente dans plus de 25 pays. 

Le Catéchisme de l’Église catholique

Nous avons extrait notre définition des sacrements du Catéchisme de l’Église catholique. Véritable ouvrage de référence de la foi catholique, il reprend en détail le sens de chacun des sacrements. Il existe sous trois formes : le catéchisme “originel” (de 1992), l’abrégé et le Youcat (voir leurs histoires ci-dessous).

 Le Catéchisme de l’Église catholique

Catechisme de l Eglise catholique

Le Catéchisme de l’Église catholique abrégé

Catechisme de l eglise catholique Abrege

Youcat (Le Catéchisme de l’Église catholique pour les jeunes)

Youcat

Histoire du catéchisme de l’Église catholique et du Youcat

En 1986, pour la rédaction du Catéchisme de l’Église Catholique, Jean-Paul II constitua une commission de 12 cardinaux, présidée par le cardinal Ratzinger (futur Benoît XVI). Cette commission était assistée par un comité de rédaction de sept évêques résidents. Un grand nombre de spécialistes furent consultés. Il fallut 6 ans de travaux pour aboutir à la version finale publiée le 7 décembre 1992.

Voulu spécialement par le pape Benoît XVI, le Youcat (YOUth CATechism) est le premier catéchisme universel, publié d’emblée en quinze langues. Il a été spécialement conçu pour permettre aux jeunes de connaître et de vivre leur foi dans un langage et un style qui leur soient adaptés. Il procède par questions-réponses avec des illustrations, des définitions de termes, des citations, etc… 

Article 1131, définition des sacrements

“Les sacrements sont des signes efficaces de la grâce, institués par le Christ et confiés à l’Église, par lesquels la vie divine nous est dispensée. Les rites visibles, sous lesquels les sacrements sont célébrés, signifient et réalisent les grâces propres à chaque sacrement. Ils portent du fruit en ceux qui les reçoivent avec les dispositions requises.”

* Lorsque vous passez par ce lien, Amazon nous reverse 5% de ses bénéfices sans augmenter le prix de l’article. Merci pour votre soutien !

Portail (officiel) de la liturgie catholique

“À travers ces actes d’Église que sont les sacrements, ce sont les actes du Christ qui continuent : les sacrements tirent leur source des gestes mêmes du Christ. Quand l’Église baptise, confirme, réconcilie, célèbre l’Eucharistie, c’est Dieu lui-même qui baptise, confirme… C’est le Christ qui agit dans les sacrements par l’intermédiaire des ministres de l’Église et son action est fondée sur les mystères de la vie de Jésus le Christ parmi nous.”

Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle

Le site liturgiecatholique.fr est édité par le Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle (SNPLS). Ce site a pour mission d’assurer sur internet la présence officielle de l’Église catholique de France en matière de liturgie et de pastorale sacramentelle.

Signature du Traité fondamental

Afin de comprendre ce qu’était un sacrement nous avons fait un parallèle entre un sacrement (le baptême) et un traité (le traité fondamental). Cette vidéo est un extrait du journal télévisé du 8 novembre 1972 relatant le paraphe des documents du traité fondamental à Bonn par Michael Kohl (RDA) et Egon Bahr (RFA). La signature définitive aura lieu à Berlin-Est le 21 décembre 1972. Ce traité a pour objectif de normaliser les relations entre la RFA et la RDA après des années de Guerre Froide.

5 réponses
  1. Thomas (Épîtres)
    Thomas (Épîtres) dit :

    Merci pour vos retours !

    Une autre épître sur le même format que celle-ci est en cours de préparation, mais ça prend beaucoup de temps et je ne sais pas lorsqu’elle sera publiable.

    Elle sera sur le sens de l’expression « Fils de Dieu ». Expression qui est très souvent mal comprise et qui a pourtant des implications tout à fait fondamentales. Elle est au cœur de la théologie chrétienne.
    D’autres épîtres, sur d’autres formats seront publiées avant…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *